Communiqué de Louis Aliot, Directeur opérationnel et porte-parole de campagne de Marine Le Pen

Le Conseil Constitutionnel vient de rejeter notre question prioritaire de constitutionnalité.

En décidant de ne pas modifier le texte actuel, la haute juridiction n’a pas souhaité contredire le pouvoir politique, ni sanctionner des pratiques pourtant attentatoires aux principes démocratiques élémentaires.

Le Conseil constitutionnel n’a donc pas tenu compte des vœux exprimés par les élus locaux ainsi que par une majorité de Français favorables à notre demande.

Désormais abandonnés par le pouvoir, les partis politiques du système et maintenant par la plus haute juridiction de la République les Maires sont désormais les seuls à pouvoir sauvegarder le pluralisme et la démocratie.

Comme le disait Alexis de Tocqueville : « C’est dans la commune que réside la force des peuples libres » ; et ce sont une nouvelle fois les communes de France qui combleront les carences des autorités pour préserver notre liberté d’électeurs et de citoyens.

Nous lançons donc un appel à la mobilisation démocratique générale afin que tous les courants d’opinions soient représentés à l’élection présidentielle.

Maires de France, femmes et hommes libres et démocrates, la République vous appelle !

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.